Exporter à Hong Kong

Située à l’embouchure du delta de la rivière des Perles – 50 millions d’habitants et un PIB de 55 milliards de US$ -, la ville de Hong Kong rayonne sur le sud de la Chine. Cette situation géographique privilégiée est mise en valeur par un statut particulier, celui de Région Administrative Spéciale (RAS) de la République Populaire de Chine – la rétrocession de 1997 n’a en effet aucunement altéré le cadre institutionnel, juridique et économique du territoire. La gouvernance – économique et monétaire notamment – se montre exemplaire en intervenant de façon mesurée et efficace dans l’économie tout en veillant au fameux «  laisser-faire », véritable force d’attractivité pour les acteurs économiques.

Troisième port de conteneurs après Singapour et Shanghai, place financière de premier ordre, classée deuxième place asiatique (hors Japon), Hong Kong est la douzième puissance commerciale du monde. Aujourd’hui Hong Kong est sans conteste un des centres majeurs de la finance à l’échelle mondiale. C’est la septième place boursière dans le monde, et la troisième en Asie en ce qui concerne la capitalisation boursière. Les métiers liés aux services financiers représentent ainsi 16,1% du PIB tout en n’employant que 5,9% de la population active.

Le marché Hongkongais répond à une dynamique particulière de combinaison d’un pouvoir d’achat relativement élevé de sa population, qui favorise les dépenses en produits de luxe et d’un flux de touristes en constant essor (42 millions en 2011). Parmi ces 42 millions de touristes, 67% viennent de la Chine Continentale et dépensent en moyenne 775 euros par visite. La demande pour les produits de consommation est en constante croissance et les entreprises françaises en bénéficient notamment grâce à leur image d’excellence et de luxe.

PNG

5 bonnes pratiques pour optimiser sa communication à Hong Kong… et au-delà

1. Premier réflexe : avoir un site web bi ou trilingue
Le site web et les outils de communication doivent être traduits, idéalement dans les trois langues (chinois simple, traditionnel et anglais) pour rayonner le plus largement possible.

2. Penser rendez-vous presse
Pour se faire rapidement connaître d’un nombre important de journalistes hongkongais, l’exercice de la conférence de presse, du séminaire ou de la master class, est toujours le plus efficace. Ils se souviendront toujours des événements exceptionnels organisés dans un lieu original, avec l’image et le ton de la marque bien mis en valeur. Mais si une contrainte budgétaire limite l’échelle de l’événement, les rendez-vous en petit comité, avec 5 ou 6 contacts ciblés, pourront convenir également. Il peut s’agir d’une interview groupée ou d’un déjeuner en marge d’un salon professionnel.

3. Utiliser les bons réseaux sociaux
Les réseaux sont peu ou prou ceux que l’on connait en France. Pour ne pas se disperser, les efforts doivent porter sur les 3 plates-formes archi-populaires que sont Facebook, Instagram et YouTube.

4. Faire appel à des bloggeurs/influenceurs (KOL)
Les Key Opinion Leaders sont très suivis. Les intégrer dans une stratégie de communication permet d’avoir de plus larges retombées et de gagner de nouveaux fans et lecteurs.

5. Penser régional
Dans une logique régionale, l’entreprise gagnera à diffuser ses informations - en anglais et en chinois - auprès des médias internationaux, localement bien sûr, mais aussi à Macao, à Taïwan et en Chine du Sud. Hong Kong est, il ne faut pas l’oublier, une porte d’entrée idéale vers les marchés d’Asie.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le bureau Ubifrance de Hong Kong :

Ubifrance - French Trade Commission

Admiralty Centre, Tower II, 25/F – 18, Harcourt Road - Hong Kong

Tél.  : +852 3752 9142 – Fax : +852 3752 9110

hongkong@ubifrance.fr

publié le 04/07/2016

haut de la page