Focus Technologie et Transport - L’utilisation d’internet et des SmartPhones à Hong Kong. (05/05/2015)

Article rédigé le 05/05/2015

PNG

Les chiffres liés à internet donnent le tournis. Au 1er janvier 2015, 3,025 milliards de personnes avaient accès à internet, c’est une progression de plus de 566 % depuis l’an 2000 [1]. Parallèlement, le nombre d’utilisateurs de smartphones est, en avril 2015, de 1,7 milliards de personnes à travers le monde. Le seuil de deux milliards sera dépassé courant 2016 [2]. Cette croissance soutenue d’internet et de la téléphonie mobile touche à la fois les pays du Nord mais constitue surtout une condition sine qua non d’émancipation pour les pays en développement. La production massive de smartphones a été permise, depuis peu, grâce à une diminution significative des coûts de fabrication. Les pays qui soutiennent le plus cette croissance sont essentiellement les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) mais aussi un ensemble de pays d’Asie et d’Afrique, comme Singapour ou le Nigeria [3].

Alors que la croissance de la population ralentie doucement avec un taux de croissance de 1,3 % en 2014 (contre 2,04 % en 1960) [4], la diffusion des technologiques utilisant internet, et donc essentiellement les smartphones, devient très importante (Figure 1). Les taux de croissance annuelle des secteurs de d’internet et des smartphones oscillent entre 25 et 30 % depuis 10 ans [5].

PNG

Figure 1 : Évolution de la croissance de la téléphonie mobile et de l’accès à internet en fonction de la croissance de la population mondiale.- Crédits : MONIER Justin


Sources : Internet live stats [6] et Total Telecom [7]
La propension de plus en plus marquée pour les smartphones est notamment due à la multitude de nouveaux services qu’offrent ces nouveaux objets connectés. En 2015, 42,9 % des téléphones présents sur le marché mondial sont des smartphones, cette proportion devrait encore s’accroître pour atteindre 51,7 % en 2018 [8].
Hong Kong, qui est une “terre de business”, n’échappe évidemment pas à l’émergence de ces nouvelles technologies et de ces nouveaux services. Le territoire a su s’adapter afin de rester un espace compétitif et attractif pour les entreprises en proposant un accès à un internet de haute qualité.

A Hong Kong, le nombre de personnes ayant accès à internet est évalué à 5,751 millions. Ce chiffre représente environ 74 % de la population totale et classe Hong Kong au 44ème rang des pays en terme l’accès à internet y est la plus forte [9].
La ville de Hong Kong, qui est reconnue comme l’une des 10 villes les plus connectées au monde [10], possède un réseau internet filaire et hertzien très performant. En plus d’une gratuité quasi systématique dans les lieux publics, la connexion internet à Hong Kong est en moyenne la plus rapide du monde avec un débit moyen de 71.03 Mbps (quand elle est de 5,1 Mbps en France). Ce service, de grande qualité, permet aux résidents de Hong Kong de toujours pourvoir accéder à internet, peut-être même un peu trop… En effet, depuis début 2015, une personne résidant à Hong Kong passe en moyenne 3.32 heures par jour sur internet via son ordinateur et 2.08 heures par jour via son téléphone portable [11].

Les statistiques de durée moyenne passée par semaine pour une personne présente à Hong Kong, en 2014, sont exposées dans le figure 2 ci-dessous. En moyenne, une personne passe 28,7 heures sur internet par semaine [12].

PNG

Figure 2 : Répartition de la population en fonction du temps moyen passé sur internet par semaine. - Sources : Données issues du site internet Go-globe.hk [13]


La demande grandissante de besoin d’accès à internet a grandement facilité la diffusion en masse d’objets connectés. Parmi les plus connus, le smartphone constitue à Hong Hong un commerce important.
Sur le territoire hongkongais, toutes les communications passées à partir de postes fixes sont gratuites. Elles coûtent seulement 1 HKD (soit 0.12 euros) les 5 minutes à partir d’un téléphone public. Le réseau de téléphonie mobile est aussi extrêmement performant et développé à Hong Kong (on le constate sur place au nombre important de personnes utilisant leur portable dans la rue, dans les multiples magasins et au fait que les téléphones fonctionnent dans les tunnels, le métro…) . Il est ainsi possible d’utiliser n’importe quel portable car la plupart des systèmes sans fil utilisés dans le monde (GSM 900, PCS 1800, CDMA et WCDMA) fonctionnent à Hong Kong [14]. Les opérateurs mobiles hongkongais ont des accords avec la plupart des opérateurs étrangers, il vous suffira simplement de ne pas oublier d’activer votre option internationale avant votre départ.

Parmi toutes les régions d’Asie, Hong Kong possède le taux d’utilisation des smartphones le plus élevé. D’après un sondage Ipsos réalisé en 2014, presque 80 % de la population hongkongaise âgée entre 15 et 34 ans possède un smartphone. D’autres récentes enquêtes réalisées en août 2014 indiquent qu’environ 96 % de la population de Hong Kong possédant un smartphone l’utilise quotidiennement pour aller sur internet, la moitié de la population questionnée l’utilise même plusieurs fois par jour. Pour la plupart des personnes (77 %) il n’est aujourd’hui plus concevable de partir de la maison sans son portable [15]. Cet outil est en effet devenu incontournable dans de nombreux lieux et pour un grand nombre d’activités :

PNG

Données en pourcentage issues du site internet Go-globe.hk [15]


Une étude récente menée par Coconuts.hk révèle que les adolescents hongkongais sont, de manière générale, devenus dépendant de leurs téléphones portables [16]. Ce sondage mené auprès de 500 adolescents hongkongais a clairement mis en évidence qu’ils ne pouvaient pas vivre sans leur téléphone portable. Plus de 90 % des adolescents étudiés ont dit passer en moyenne 3.5 heures par jour sur leur téléphone portable et envoyer en moyenne 221 messages par jour.
On constate d’après la figure 3 que à Hong Kong les personnes de sexe masculin et d’âge inférieur à 39 ans possèdent à plus de 94 % un smartphone. Ce pourcentage est légèrement inférieur pour les femmes du même âge (87 %).

PNG

Figure 3 Source : Données issues du site internet Go-globe.hk [18]


Étant préoccupé par une utilisation aussi intensive des téléphones portables, le « Departement of Health » du gouvernement de Hong Kong a commissionné le Groupe Adisoty pour réaliser et publier un rapport sur l’impact sur la santé de l’utilisation des appareils électroniques connectés à internet [19]. Le document disponible depuis fin 2014 relève certains points importants :

Bien que internet soit devenu indispensable dans nos sociétés actuelles, il est primordial de limiter la durée d’utilisation des appareils électroniques comme les ordinateurs ou smartphones. Les conséquences d’une utilisation excessive peuvent être :

- Atteinte de la santé physique :
Il y a une relation incontestable entre le l’augmentation de l’obésité au sein de la population et l’émergence de nouvelles technologies comme le smartphone. Plus le taux d’utilisation des téléphones portables devient important et plus le mode de vie devient sédentaire. Le document stipule même qu’un manque de sommeil important et l’apparition de TMS (troubles musculo-squelettiques) peuvent survenir dans les cas les plus graves. Ce n’est donc pas par hasard si l’on constate une forte croissance de l’obésité à Hong Kong. Une étude menée en 2012 par le gouvernement de Hong Kong révèle que 36,6 % de la population est en surpoids et 18,8 % peut même être considérée comme obèse [20] [21]. Ces chiffres devrait encore avoir augmenté en 2015.

- Atteinte de la santé mentale :
De plus en plus d’enfants deviennent dépendants de l’utilisation de smartphones. On constate chez les jeunes hongkongais une augmentation des problèmes psychologiques liés à ces addictions mais aussi le développement de troubles sociaux.

Avec un taux de connexion à internet de 74 % de la population, Hong Hong est donc bien une des villes les plus connectées du monde [22]. Bien que propice à l’attractivité et à la compétitivité du territoire, cela peut aussi avoir un impact négatif sur la santé générale de la population qui devient de plus en plus sédentaire.

Sources :

[1] http://blogs.microsoft.fr/pme/pourquoi-creer-un-site-web-lorsque-lon-est-une-pme-francaise.html
[2] http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/02/25/97002-20150225FILWWW00286-12-milliard-de-smartphones-vendus-en-2014.php
[3] http://www.slateafrique.com/96171/mondialisation-que-construisent-les-brics
[4] http://www.planetoscope.com/natalite/5-croissance-de-la-population-mondiale-sur-terre-naissances---deces-.html
[5] http://www.itespresso.fr/smartphones-disparites-marche-croissance-89966.html
[6] http://www.internetlivestats.com/internet-users/
[7] http://www.totaltele.com/view.aspx?ID=455125
[8] http://www.idc.com/prodserv/smartphone-os-market-share.jsp
[9], [11] , [12] , [13], [15], [17], [18] http://www.go-globe.hk/blog/smartphone-usage-hong-kong/
[10]http://www.usine-digitale.fr/article/aucune-metropole-francaise-dans-le-top-10-des-villes-connectees.N203911
[14] Livre Hong-Kong – macao Par Collectif, Dominique Auzias, Jean-Paul abourdette page 311
[16] http://hongkong.coconuts.co/2013/11/11/survey-finds-hong-kong-teens-are-smartphone-addicts
[19] http://www.studenthealth.gov.hk/english/internet/report/files/e_report.pdf
[20]http://www.educationpost.com.hk/resources/healthcare/140829-healthcare-news-Hong-Kong-faces-soaring-obesity-rate
[21]Bulletin Électronique du 25/08/2014 sur : Le diabète en progression chez les jeunes à Hong Kong, un constat « alarmant ». Site web : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76669.htm
[21] http://bazaari.bokee.com/6164568.html

Rédacteur :

Justin MONIER, Chargé de mission scientifique - Hong Kong

publié le 30/06/2015

haut de la page