JO 2024 : 61% des Français favorables aux Jeux à Paris

La candidature olympique et paralympique de Paris 2024 – qui a récemment lancé son plan de concertation nationale – bénéficie d’un appui populaire important, un an après le vote favorable du Conseil de Paris.

Si à l’époque 61% des Français se prononçaient en faveur de l’organisation des Jeux dans la capitale, ils sont aujourd’hui du même avis et avec le même taux d’approbation selon un nouveau sondage de l’institut Odoxa pour « RTL » et « Winamax ».

Ainsi, 61% des sondés* se prononcent en faveur d’une telle entreprise, avec un rapport de force sensiblement similaire à celui constaté il y a un an presque jour pour jour. En avril 2015, la candidature comptabilisait alors 38% d’opposants, contre 39% aujourd’hui à l’échelle nationale.

Sur le territoire francilien, le soutien – bien qu’en légère baisse – demeure majoritaire à 59% contre 63% il y a un an.

Pour justifier l’appui à l’égard de la candidature aux JO 2024, les sondés estiment majoritairement que l’événement contribuerait au rayonnement de la France (71%), serait générateur d’emplois (67%) et représenterait un investissement à long terme pour le territoire (60%).

En février dernier, quelques heures avant la présentation du concept et de la vision de Paris 2024, un sondage commandé par le Comité de Candidature avait fait état d’un soutien populaire de l’ordre de 65% sur le territoire nationale, 66% en Île-de-France et 67% à Paris.

Ces données, couplées avec celles de l’enquête Odoxa demeurent toutefois inférieures aux résultats enregistrés à Los Angeles (88%) et Rome (66% à 77%), deux des Villes Candidates concurrentes de Paris dans la course aux JO 2024.

L’enjeu de la concertation nationale sera donc bien de soulever un engouement populaire plus large et plus vaste, tant en région parisienne que sur l’ensemble de l’Hexagone. La prochaine réunion délocalisée du Comité de Candidature à Marseille pourrait en partie être consacrée à cette problématique d’importance.

* Sondage réalisé par Internet les 07 et 08 avril auprès d’un échantillon de 1 012 personnes représentatif de la population française et âgée de 18 ans et plus.

publié le 15/04/2016

haut de la page