L’outil numérique : une priorité pour les ministres de l’enseignement supérieur francophone

Le 5 Juin dernier, les ministres de l’Enseignement Supérieur de la Francophonie se sont réunis afin de discuter du développement et de l’usage du numérique au sein de l’espace universitaire francophone. L’ordre du jour était bel et bien de s’assurer que l’outil numérique devienne un élément crucial et incontournable de l’enseignement supérieur francophone.

Ceux-ci ont d’abord réfléchi quant à la place actuelle attribuée au numérique, ainsi que sa capacité à assurer que les formations universitaires proposées répondent aux besoins d’aujourd’hui. Intrinsèquement, afin de garantir que l’enseignement supérieur prenne bien compte des enjeux actuels, des initiatives sont à entreprendre afin d’améliorer la qualité de l’usage et de l’apprentissage avec le numérique et de le rendre pareillement accessible pour tous les étudiants appartenant à la francophonie quels que soient les besoins matériels de chaque pays.

JPEG

C’est ainsi que les ministres ont d’abord souligné l’importance de l’échange et du libre usage des ressources universitaires numériques disponibles entre ou au sein des établissements. Afin de faciliter leur circulation, la création d’un portail francophone commun a été vivement encouragée et l’Agence Universitaire de la Francophonie s’est engagée avec l’aide d’experts, à en proposer des premiers prototypes. Ce portail francophone commun permettrait de centraliser les expériences vécues et projets entrepris visant le renouvellement des modèles pédagogiques par les outils numériques. Par ailleurs, l’issue de cette réunion a révélé l’importance de mettre en avant les ressources humaines existantes des enseignements numériques à distance afin que chaque établissement puisse bénéficier de connaissances d’experts.
Enfin, les ministres ont incité les organismes concernés de réfléchir quant aux certifications existantes des enseignements numérique à distance, ce à quoi l’AUF s’est engagée à réunir un groupe d’experts pour nourrir cette réflexion partagée.

JPEG

Les ministres présents, après s’être engagsé à se réunir l’année suivante pour faire un état des lieux de la place du numérique dans l’espace universitaire de la francophonie, ont noté l’importance et la nécessité d’encourager la modernisation de la gestion des établissements d’enseignement supérieur. Ainsi, ils ont affirmé l’intention de rassembler de l’équipement permettant le développement poussé du numérique dans les établissements de la francophonie. Cet échange de ressources universitaires numérique invite tous les pays de la francophonie, qu’ils aient été représentés ou non à la réunion et révèle l’intention du gouvernement français à proposer des études supérieures de qualité qui répondent aux enjeux actuels.

publié le 19/06/2015

haut de la page