Lancement des “Science Rendez-Vous” avec le Prof. Malik Peiris (22/3/2016) [en]

Le 22 mars 2016, s’est tenu le premier “Science Rendez-Vous” organisé par le service scientifique du Consulat général de France à Hong Kong et Macao

Organisé en partenariat avec le restaurant “Chez Patrick Deli” de BRIM28, l’évènement a accueilli, le mardi 22 mars 2016, de 19h30 à 21h, le Professeur Joseph Sriyal Malik PEIRIS, Directeur de l’école de Santé Publique de la Faculté de Médecine de l’Université de Hong Kong (HKU) et Co-Directeur du Pôle de recherche Pasteur de l’Université de Hong Kong (HKU-PRP), qui nous a fait l’honneur d’animer le tout premier “Science Rendez-Vous

JPEG

Professeur de Microbiologie à l’Université de Hong Kong (HKU), Prof Malik Peiris, est un éminent spécialiste des maladies virales et est, à ce titre, conseiller sur les maladies infectieuses émergentes auprès des autorités de Hong Kong et de nombreuses institutions internationales, dont l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le Prof. Malik Peiris est particulièrement reconnu pour son travail essentiel dans l’identification du virus responsable du SARS à Hong Kong en 2003 – pour lequel il a reçu la Silver Bauhinia Star de Hong Kong en 2008. Ses travaux de recherche ont permis de mieux comprendre l’émergence de nouvelles maladies virales, telles que les pandémies de grippe H1N1 en 2009, de grippes aviaires H5N1, H9N2 and H7N9, et de MERS-CoV depuis 2013.

Il est, par ailleurs, depuis le 5 décembre 2015, Membre fondateur de l’Académie des Sciences de Hong Kong.

Plus de 50 personnes étaient réunies pour partager avec le Professeur Peiris sur un sujet plus que d’actualité : les risques liés aux maladies infectieuses émergentes.

JPEG

M. Eric Berti, Consul Général de France à Hong Kong et Macao, a inauguré l’évènement par un discours souhaitant une longue et prolifique vie aux “Science Rendez-Vous”.

Dr Isabelle Saves, attachée de coopération scientifique et universitaire, après avoir présenté la série de “Science Rendez-Vous” et son objectif, a présenté le Prof. Malik Peiris et le thème de ce premier “Science Rendez-Vous”.

Le Professeur Malik Peiris a donc ensuite pris la parole pour entrer dans le sujet de ce premier “Science Rendez-vous” : faire face aux maladies infectieuses émergentes au XXIe siècle.

L’allongement de la durée de vie au XXème siècle a en grande partie été permise par les progrès effectués dans le contrôle et l’endiguement des maladies infectieuses, grâce notamment à l’utilisation des antibiotiques et autres agents antimicrobiens, si bien qu’en 1970, certains experts de santé publique pensaient que la société pouvait « fermer le livre des maladies infectieuses ». C’était oublier les mots de Louis Pasteur, “ce sont les microbes qui auront le dernier mot”. Le Professeur Peiris a rappelé qu’au cours des 50 dernières années le monde a beaucoup changé, et selon lui, les microbes exploitent ces changements à leur propre avantage. En prenant l’exemple de virus qui ont particulièrement marqué la communauté internationale au XXIeme siècle, ou qui représentent une menace actuelle, il a montré comment l’évolution de notre mode de vie et les changements climatiques peuvent favoriser les transformations des pathogènes. Ces transformations finissent par faire de certains agents infectieux les responsables de maladies dont l’émergence nous donne souvent l’impression d’être trop peu préparé pour y faire face de façon efficace.

JPEG

Le co-directeur du Pôle de recherche Pasteur de l’Université de Hong Kong s’est appuyé sur plusieurs exemples d’épidémies : l’épidémie de SARS (syndrome respiratoire aigu sévère) apparu à Hong Kong fin 2002 avant de se propager dans une trentaine de pays et d’infecter des milliers de personnes (principalement en Chine et à Hong Kong), l’épidémie d’Ebola qui a sévèrement touché l’Afrique de l’Ouest en 2013-2015, la pandémie de grippe H1N1 en 2009, et actuellement le syndrome respiratoire du Moyen Orient (MERS) dans la péninsule arabique et la propagation du virus Zika en Amérique du Sud. Il a expliqué que dans certains cas, la déclaration de “situation d’urgence de santé publique de portée mondiale” par l’OMS peut prendre du temps en raison des difficultés de détection et de diagnostic à l’échelle internationale, mais aussi parfois en raison d’un manque de collaboration entre les autorités de santé, comme ce fut le cas au début de l’épidémie de SARS en Chine. Cependant, la prise de conscience de la menace que représentent les maladies infectieuses émergentes progresse, et les prises de décision se font plus rapidement. À Hong Kong par exemple, des mesures drastiques ont été prises pour la surveillance des animaux sur les marchés, véritables réservoirs permettant la circulation de virus entre espèces. Une autre façon de se préparer, c’est bien sûr la recherche biomédicale. Le Professeur Peiris a présenté les travaux de recherche que ses collègues et lui mènent à Hong Kong en collaboration avec de nombreux partenaires internationaux, notamment des équipes de recherche de l’Institut Pasteur à Paris. Cela va du développement de tests pour permettre de détecter rapidement et précisément l’infection par un virus chez l’homme ou l’animal comme pour le MERS-coronavirus, à des recherches fondamentales en virologie et en immunologie pour mettre au point un vaccin universel contre la grippe efficace contre différentes souches de virus. Enfin, il a évoqué la tenue récente d’un séminaire à l’Université de Hong Kong au cours duquel a été présenté pour la première fois en Asie le rapport de la “Commission on a Global Health Risk Framework for the Future” de l’Académie nationale de médecine américaine (commission chargée de créer un cadre sur les risques sanitaires mondiaux pour l’avenir), intitulé "The Neglected Dimension of Global Security : A Framework to Counter Infectious Disease Crises". Le Professeur Peiris a alors rappelé qu’il va être nécessaire d’investir fortement pour pouvoir renforcer les systèmes de santés nationaux, améliorer la coordination de réponses globales et accélérer la recherche et développement. Aussi importantes qu’elles peuvent paraître, les sommes nécessaires à de tels changements restent bien inférieures aux coût économique que les épidémies engendrent pour nos sociétés.

JPEG

Son exposé, qui a captivé l’ensemble de la salle, a reçu un franc succès. Il s’en est suivi un échange passionnant entre le Prof. Peiris et le public présent.

L’évènement s’est clos dans dans une ambiance conviviale, les uns discutant autour d’un verre des innovations à poursuivre en matière de vaccination, les autres savourant une assiette de fromages tout en débattant sur la prévention des maladies infectieuses.

JPEG

Les prochains “Science Rendez-Vous” auront lieu bi-mensuellement de 19h30 à 21h “Chez Patrick DELI” BRIM28, 1/FCauseway Centre, 28 Harbour Road, Wanchai.
JPEG

La présence aux “Science Rendez-Vous” est gratuite (consommations à régler directement au comptoir) mais l’inscription obligatoire.

Inscrivez-vous d’ores et déjà au prochain “Science Rendez-Vous” qui aura lieu le 12 avril 2016 (horaires et lieu habituels) et lors duquel le Dr YIM, Hung-Lam Steve, spécialiste en sciences environnementales et développement durable urbain, professeur au sein du département de géographie et de gestion des ressources naturelles de la Chinese University of Hong Kong, animera le débat sur les problèmes liées à la pollution et à la mauvaise qualité de l’air urbain.

Pour vous abonner à la liste de diffusion des “Science Rendez-Vous” cliquez ici

JPEG

publié le 20/04/2016

haut de la page