Le public est invité à rester vigilant contre la dengue

PNG

Le Centre for Health Protection (CHP) de Hong Kong conseille vivement aux personnes qui envisagent de voyager à l’extérieur de Hong Kong, de prendre toutes les précautions nécessaires contre la dengue.
De plus, le public est également invité à prendre des mesures efficaces pour prévenir la prolifération des moustiques au pourtour de leur lieu habitation.

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques du genre Aedes pouvant entraîner divers symptômes :
- Forte fièvre souvent s’accompagner de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole. Il s’agit de la dengue classique.
- Hémorragies multiples, notamment gastro-intestinales, cutanées et cérébrales. Chez les enfants de moins de quinze ans notamment, un état de choc hypovolémique peut s’installer (refroidissement, moiteur de la peau et pouls imperceptible signalant une défaillance circulatoire). On parle alors de dengue sévère.

JPEG

La période d’incubation est en moyenne de 4 à 7 jours mais peut s’étendre à 14 jours. A ce jour, il n’existe pas de traitement spécifique pour la dengue, mais une prise en charge précoce du patient permet de maintenir un taux de mortalité en dessous de 1 %. Le meilleur moyen de se protéger contre la dengue reste donc la lutte contre les moustiques et la protection contre les piqûres.

La dengue sévit majoritairement dans les régions tropicales et subtropicales du monde entier avec une prédilection pour les zones urbaines et semi-urbaines. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 40 % de la population mondiale est exposée au risque de transmission de la dengue.

JPEGPays touchés par la dengue

Depuis le début de l’année 2015, 73 cas ont déjà été recensés à Hong Kong – dont un seul malade infecté localement.

Ce chiffre est relativement élevé, si on le compare aux 10 années précédentes où, sur la même période, entre 17 et 78 cas de dengue avaient été enregistrés.
Mais très faible comparé aux cas enregistrés dans la région depuis janvier : 8 060 à Taiwan, 75 795 en Malaisie, 66 714 en Thaïlande, 6 754 à Singapore et 174 au Japon.
Au cours de l’année 2014, on a recensé à Hong Kong un total de 97 malades atteints de la dengue, majoritairement importée de la province du Guangdong dont 6 décès.

La fièvre tropicale s’est propagée rapidement en 2014 en Asie du Sud-Est. Cette propagation rapide a notamment été causée par de lourdes précipitations, des températures ainsi qu’une humidité plus importantes, conditions particulièrement favorables au développement des moustiques.

Il est important de noter qu’outre ce nombre de cas élevé à Hong Kong, en 2014, seuls 3 malades ont été infectés localement par des moustiques portant et diffusant le virus sur le territoire de Hong Kong.

JPEG
Le "HKU-Pasteur Research Pole" (HKU-PRP) s’implique depuis plusieurs années dans la lutte contre le virus de la dengue. Une étude lancée en 2013, au sein du HKU-PRP, a pour objectif, entre autres, de contribuer au développement de nouveaux médicaments antiviraux.

Article du 28 janvier 2015 publié sur le site du consulat général de France à Hong Kong et Macao -Source
Pour en savoir plus : Article publié le 11 septembre 2015 sur le site du CHP - Source

publié le 16/09/2015

haut de la page