Les engagements des Etats pour le climat en vue de la COP21 [en]

En décembre 2015 se tiendra à Paris la conférence sur le climat (COP21). Au 26 août 2015, 56 pays, représentant presque 60 % des émissions mondiales, ont rendu leur contribution auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

JPEG

Les contributions nationales, dites « INDC » (pour l’anglais « Intended Nationally Determined Contributions ») sont un nouveau type d’instrument dans le cadre de la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC). Il s’agit des engagements sur la période après 2020 de chacune des parties. Leur communication, prévue en amont de la COP21, formera un élément clé des négociations menant vers l’accord de Paris.

PNG

Les Etats-Unis ont, par exemple, choisi d’imposer aux centrales électriques une baisse de leurs émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 32 % d’ici 2030 par rapport à celles de 2005, année où le pays a connu un pic de ses émissions (5,8 milliards de tonnes d’équivalent CO2). Les 28 Etats de l’Union Européenne se sont quant à eux engagés à réduire de 40 % leurs émissions d’ici à 2030 par rapport à celles de 1990.

Plusieurs pays, comme la Russie ou la Chine et l’Union Européenne, ont inclus dans leurs calculs des émissions l’effet de stockage de CO2 par les forêts, permettant de compenser les hautes émissions.

Contrairement à la Suisse, l’Union Européenne, la Russie et les Etats-Unis se sont cependant engagés à ne pas inclure dans leur effort de réduction des émissions le recours au marché du carbone, qui permet de compenser les émissions en achetant des crédits carbone ou en participant à des projets de réduction des émissions gaz à effet de serre.

JPEG

Les pays n’ayant pas encore présenté leur plan pour le climat ont encore jusqu’au 1er octobre 2015 pour le faire.

Retrouver l’ensemble des INDC déjà publiés ici

Voir la carte intéractive des INDC

Plus d’informations

publié le 11/09/2015

haut de la page