MINES ParisTech dans le Top 15 ! [en]

Le Times Higher Education publie, le 20 août 2015, un nouveau classement particulièrement positif pour l’École. Classée 3e mondiale pour la proportion des ressources provenant des contrats industriels, elle figure également à la 15e place pour le pourcentage de publications scientifiques co-signées avec l’industrie. Explications.

JPEG

Quelles sont les universités les plus innovantes ?

Cet été le journal britannique Times Higher Education (THE) a décidé de mettre un coup de projecteur sur les "innovations et inventions au sein du monde universitaire".

Les partenariats université-industrie s’intensifient, relève le THE. Les institutions d’enseignement supérieur du monde entier cherchent à améliorer leur recherche, à trouver de nouvelles applications pour leurs découvertes et de nouvelles sources de revenus.
Par ailleurs, l’impact de ces innovations et inventions sur l’économie et la société en général n’a jamais été aussi important.
D’où l’idée de créer un nouveau classement. Son objectif ? Classer les établissements d’enseignement supérieur et de recherche selon 4 critères de performance.

Les quatre indicateurs de l’innovation

  1. Pourcentage d’articles en co-signature avec des industriels (Industry collaboration)
  2. Proportion d’articles cités dans des brevets (Patents citations)
  3. Montant des ressources générées par la recherche avec l’industrie (Resources from industry)
  4. Proportion des ressources générées par la recherche avec l’industrie (Industry contribution)

MINES ParisTech et Centrale Lyon sont les seuls établissements tricolores présents dans le ’Top 15’ des champions mondiaux de l’innovation.

L’École des mines se distingue selon les indicateurs de publications avec l’industrie (critère 1) et de ressources (critère 4). Ces résultats valent à Damien Goetz directeur de la recherche, d’être largement cité par Ellie Bothwell, l’auteur de l’enquête.
Pour Damien Goetz, entre autres avantages, le partenariat avec l’industrie nous protège du risque d’avoir une recherche trop académique, trop éloignée de la vie réelle et des applications à inventer pour le futur.

À l’échelle mondiale, la Chine et les États-Unis sortent grands vainqueurs de cette nouvelle évaluation avec respectivement 10 et 9 établissements classés.

Source : MINES Paris Tech

publié le 25/08/2015

haut de la page