Ultra –Trail World Tour 2016 : François D’Haene victorieux à Hong Kong

Article tiré du Nordic Magazine le 23 janvier 2016.

PNG


TRAIL – François D’Haene vient de remporter Vibram Hong Kong 100, étape d’ouverture de l’Ultra–Trail World Tour 2016.

Le 23 janvier à Hong Kong, le français François D’Haene, coureur du team Salomon, a ouvert victorieusement sa saison internationale en remportant le 100 km du Vibram Hong Kong 100, étape d’ouverture de l’Ultra–Trail World Tour 2016. Le Chinois Yan Long Fei et le Lituanien Gediminas Grinius complètent le podium. Cerise sur le gâteau François D’Haene abaisse de 20 mn 16 s le record établi en 2015 par Yan Long Fei en 9 h 52 mn 42 s.

Chez les femmes la Chinoise Li Dong devance l’Italienne Lisa Borzani et l’Espagnole Silvia Ainhoa Trigueros.

Cet ultra trail a permis à François D’Haene de vérifier l’adage jamais deux sans trois, puisqu’il avait déjà gagné ses deux autres courses disputées sur cette île. La première en 2012 lors d’un 100 km par équipe et la deuxième le 6 décembre 2015 sur le MSIG Lantau 50.

PNG


Températures fraîches et profil en accordéon

Pensant avoir chaud sur les sentiers autour d’Hong Kong, François D’Haene a été accompagné par énormément de vent et des températures fraîches et a même souffert du froid pendant les deux dernières heures. Le dénivelé positif totalisait 4500 m. Après une première partie roulante le tracé avait un profil en accordéon, avec montées et descentes plus ou moins techniques entrecoupées de beaucoup d’escaliers. Les paysages étaient magnifiques et ponctués de nombreux pics et baies qui donnaient beaucoup de charme à la course. L’ambiance a été conviviale avec énormément de bénévoles dévoués, beaucoup de spectateurs sur les ravitaillements, sans oublier les singes omniprésents sur une section d’une vingtaine de km.

PNG


Un podium qui a pris forme dès le 40e km

Pour son retour sur cette distance François D’Haene voulait réguler son allure dans la première partie assez plate avant accélérer et bien finir dans le technique. « En fait, un beau groupe est parti assez vite devant et j’ai été tenté de le suivre. Par chance j’ai réussi à tenir le coup toute la course. »

Ce groupe emmené par Gediminas Grinius qui souhaitait prendre une avance confortable dans la partie roulante, s’est progressivement réduit à trois éléments : Gediminas Grinius, Yan Long Fei et François D’Haene. Dans la première montée à partir du 40ème km Yan Long Fei et François D’Haene pointaient en tête. « C’était assez dur de savoir comment gérer la course car Yan ne voulait pas mener et j’avais du mal à jauger son état. J’ai donc géré mon allure sans trop m’économiser en espérant que ça me mènerait au bout comme il faut. A un peu plus de 20 km de l’arrivée il a attaqué sur une longue portion de 2 km de montée sur route et je n’ai pas pu faire grand chose. Du coup à 20 km de l’arrivé en repartant du ravitaillement j’avais 2 mn de retard. J’ai essayé dans les trois dernières montées de le reprendre même si les quelques passages sur route jouaient contre moi. C’est finalement à 2 km du dernier sommet que j’ai pu le rattraper et le distancer. J’ai ensuite tout donné dans les 4 derniers km pour essayer d’arriver devant en bas. J’étais plus rapide dans les sentiers un peu techniques mais dés que c’était plus plat ou sur la route je pensais le voir revenir sur moi. j’ai tout donné et ça a payé ! »

PNG


Une grande satisfaction

François D’Haene a été accompagné par de bonnes sensations et n’a connu ni crampes ni gros coups de moins bien. Moments plus difficiles, les différentes montées sur les routes sans fin et sans impression de vitesse. A l’arrivée il affichait un large sourire. « C’est une grande satisfaction pour moi. Une surprise et un grand moment de bonheur. Cela fait du bien de reprendre ses marques et sa confiance sur une telle distance. J’ai pu constater une fois encore que les parcours typés montagne sont quand même géniaux, mais je me suis néanmoins beaucoup amusé. J’espère pouvoir garder cette condition physique et augmenter un peu mon endurance pour être en pleine forme au mois d’avril à la sortie de la saison de ski ! »

Le skieur… et le viticulteur

Dans les prochains jours, François D’Haene va chausser ses skis de fond et de randonnée avec notamment la Pierra Menta en ligne de mire : « Pratiquer d’autres sports est très agréable. J’aime beaucoup la neige et évoluer dessus me donne une sacrée caisse. Je vais également m’occuper de la mise en bouteille et envoi de mon vin et de la taille de vigne. »

Prochaine course de François D’Haene à la mi février : El Cruce entre Argentine et Chili. Elle sera un peu particulière, puisqu’il la vivra en couple avec son épouse, histoire d’achever sa récupération et de découvrir un peu mieux les lacs de Patagonie.

PNG


Source

publié le 26/01/2016

haut de la page