Etudier à Hong Kong - mode d’emploi

Pourquoi choisir Hong Kong ?
Parce que la ville, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, est tout simplement fascinante, mais aussi parce que les universités hongkongaises figurent parmi les plus prestigieuses et sélectives en Asie. Elles étaient en particulier très bien situées dans le dernier classement Times QS.

JPEG

Vous ne parlez pas chinois ? Pas d’inquiétude, l’enseignement y est dispensé en anglais, et vous pouvez, en plus de votre cursus, prendre des cours de mandarin ... ou, si vous êtes plus aventureux, de cantonais, la langue maternelle de la plupart des habitants de Hong Kong.

JPEG

Vous pouvez effectuer votre séjour d’études selon deux modalités différentes, soit au titre d’étudiant individuel soit au titre d’étudiant en programme d’échanges.

1- Première possibilité : vous partez en séjour d’études au titre d’étudiant en programme d’échanges.

Dans ce cas, vous bénéficiez d’un certain nombre d’avantages non négligeables.

Vos démarches se trouvent simplifiées au regard de l’université dite "université d’accueil".
Vous n’y acquitterez pas de droits d’inscription, vous y arrivez avec un programme d’études établi en accord avec le responsable du diplôme que vous préparez, et les responsables du programme d’échange des deux universités.

Vous suivrez les cours mentionnés dans ce programme et pourrez à votre retour faire valider les notes obtenues en vue de l’obtention du diplôme préparé dans votre établissement d’origine. Attention, vous ne reviendrez pas avec un diplôme étranger. Vous pourrez solliciter des aides financières, plusieurs dispositifs existent, certains sont cumulables. Si vous êtes boursier, votre bourse est maintenue durant toute la durée de votre séjour d’études à l’étranger, et ce quelque soit le programme d’échange auquel vous participez.

Votre interlocuteur est alors le Service des Relations Internationales (SRI) de votre université.

En résumé, vous restez étudiant de votre université et les études suivies à l’étranger sont inclues dans votre cursus universitaire normal.

Attention, pour venir en programme d’échanges à Hong Kong ou Macao, il faut que votre établissement d’origine ait un accord avec l’université d’accueil.

2- Deuxième possibilité : vous partez en séjour d’études au titre d’étudiant individuel.

Vous avez en charge la totale organisation de votre mobilité, au départ comme au retour. Vous devez prendre contact avec l’université de votre choix, y payer les droits d’inscription - nettement plus élevés qu’en France, entre 6000 et 8000 euros par an pour une inscription en Bachelor (equivalent de notre Licence) - et à votre retour il vous faudra obtenir la reconnaissance du diplôme obtenu.

Pour vous inscrire dans l’université hongkongaise, vous devrez faire reconnaître la valeur de votre diplôme français (Baccalauréat pour une inscription en Bachelor et Licence pour une inscription en Master), et avant l’inscription, vous devrez passer un test linguistique en anglais (TOEFEL en général) et obtenir un résultat minimum (variable selon l’Université).

Prenez-y vous en avance : une année entière n’est pas de trop pour organiser votre voyage d’études.

La première chose à faire est de vous renseigner sur le système éducatif et les modalités d’inscription dans l’enseignement supérieur du pays dans lequel vous souhaitez étudier.

Deuxième étape, contacter les Services des relations Internationales de l’Université qui vous intéresse.

Site du gouvernement de Hong Kong - Study in Hong Kong - Higher Education

3- Financer ses études

L’expatriation a un coût : celui du voyage et des études (entre 6 000 et 9 000 Euros pour une année scolaire), mais aussi du logement et de la vie quotidienne.

- Logement : les universités proposent des chambres universitaires à un coût raisonnable (compter 1000 euros en moyenne pour une année scolaire). Ces chambres sont en général des chambres doubles.
- Nourriture : 2500 Euros pour une année scolaire.

Il faut prévoir un budget moyen de 18 000 Euros pour une année.

Pour financer vos études à l’étranger, vous pouvez essayer d’obtenir une bourse.
Les universités hongkongaises en proposent parfois, mais elles sont réservées à des étudiants aux résultats exceptionnels.
cliquer ici ou consulter les sites des universités.

Attention, sachez que les étudiants étrangers n’ont pas le droit de travailler à Hong Kong, même à mi-temps.

Bien sûr, si vous venez étudier à HK pour plus de 3 mois, vous devez faire une demande de visa étudiant. Ce visa vous sera délivré par le Hong Kong Immigration Department to study in Hong Kong.

Informations sur les visas

publié le 29/12/2016

haut de la page